La concentration

Pour éviter que l’esprit ne vagabonde pendant la pratique du Qi Gong, voici quelques “astuces” qui permettent de se concentrer.

Sans titre - 2

 

Placez-vous dans la posture correcte.

Respirez dans le bas-ventre, au Dan Tian.

Collez la pointe de la langue au palais supérieur, au point “pont de pie” et ne la retirez sous aucun prétexte. Cette position favorise la production de salive dans la bouche, qui est précieuse, car elle contient de l’énergie vitale. Laissez la salive s’accumuler et quand elle a la consistance d’une boule, faites-la descendre dans le Dan Tian pour le charger d’énergie vitale.

Visualisez une colonne d’énergie qui part du bas-ventre, du périnée, remonte le long de la colonne vertébrale jusqu’à la fontanelle et descend devant le buste en passant par le palais supérieur et inférieur, la gorge, le plexus solaire, le périnée. Cette colonne d’énergie fait une boucle au niveau du périnée et remonte le long de la colonne vertébrale pour continuer son périple. C’est ce qu’on appelle « la petite circulation céleste ».

Imaginez votre corps dans l’espace, en train de voler comme un oiseau ou dans l’eau, en train de nager comme un poisson. Vos bras bougent librement, vos jambes sont souples et flexibles, pendant que vous effectuez les mouvements de Qi Gong.

Si, malgré ces recommandations, votre esprit continue de partir à cent mille lieux, n’essayez pas de le rattraper ; laissez les pensées filer devant vos yeux, sans les arrêter et surtout, sans y prêter attention et reprenez les astuces décrites ci-dessus. N’oubliez pas que c’est à force de pratiquer qu’on finit par être tellement concentré(e) que le ciel pourrait s’écrouler… sans qu’on s’en rende compte !

CONCLUSION

Depuis la nuit des temps, les civilisations (taoïste, sumérienne, égyptienne et de Caral) existant 3000 ans avant JC ont montré par des symboles inscrits dans la pierre (pyramides) ou sur des carapaces de tortues que l’homme est ancré entre le Ciel et la Terre. Il reçoit l’énergie vitale en position verticale par ces deux éléments.

Les 3 principes (position du corps, respiration, concentration) que nous venons d’énoncer se résument en un seul idéogramme chinois : celui de l’homme vu par les anciens Chinois taoïstes.

Les Lao Gong et Bai Hui, la fontanelle captent l’énergie du Feu du Ciel ; les pieds sont ancrés dans le sol et captent l’énergie de la Terre par les Yong Quan ; le Dan Tian, le périnée et Ming Men, la porte de la Vie stockent et thésaurisent l’énergie vitale (le Jing et le Qi) et la chauffent avant de la faire monter dans le plexus solaire, puis au niveau du troisième œil et de la fontanelle, indéfiniment tout au long de la vie.

Les théories de physique quantique ont démontré la réalité de l’énergie vitale, si besoin était !… Le principe de l’énergie vitale qui circule dans nos corps et notre esprit, comme dans le cosmos, dans les astres, dans la nature est vieux comme le monde et bien réel !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s