La position du corps

Le Qi Gong est une méthode corporelle qui consiste à pratiquer des postures statiques et des mouvements simples pour faciliter la circulation de l’énergie dans toutes les parties du corps et équilibrer ce flux (appelé « QI » : prononcer [tchi]) de façon harmonieuse.

RVB de base

 

Pratiquer le Qi Gong conduit à s’imprégner des préceptes énoncés par les maîtres chinois pour une thérapie silencieuse et un art de vivre taoïste simple.

Les gestes sont effectués en externe, mais le travail énergétique réel se fait en interne. Les mouvements sont toujours effectués très lentement, afin que le « corps énergétique » et « le corps physique » puissent se rencontrer, s’apparier et fonctionner au même rythme au même moment. La pratique du Qi Gong contribue à une remise en forme par la stimulation de certains points, de certaines zones, de certains trajets pour obtenir une action énergétique sur les organes (voir schéma des principaux points).

L’enracinement : il est nécessaire que l’ensemble du corps soit placé dans une posture correcte pour capter le flux d’énergie, le QI.

  • Le fil de soie : à partir de la fontanelle (Bai Hui), on redresse légèrement la tête comme si elle était tenue par un fil de soie dirigé vers le Ciel pour capter l’énergie du Feu (voir schéma).
  • Le buste est dans la verticalité, comme si une tige de bambou le transperçait de la fontanelle jusqu’au périnée.
  • Le regard est posé à l’horizontale des yeux sur un point ou sur la ligne de l’horizon.
  • La pointe de la langue est collée au palais pour faciliter la concentration et faire le vide dans notre tête.
  • Le visage, la nuque, la gorge, les épaules, les bras, les mains, la colonne vertébrale, les jambes et les pieds sont détendus.
  • Relâcher les lombes : le coccyx est descendu au maximum, ce qui amène le bassin à faire une rétroversion (ouverture de l’articulation sacro-iliaque) et à plier les genoux, tout en gardant le haut du corps et le dos parfaitement droits. Cette posture a l’avantage d’ouvrir Ming Men, la porte de la vie (voir schéma) et à activer la pompe crânio-sacrée.
  • Le périnée est serré, surtout à l’expiration, pour contenir le flux d’énergie dans le Dan Tian inférieur, le chaudron.
  • Les pieds sont écartés de la largeur des épaules, parallèles, bien à plat, posés sur le sol pour capter l’énergie de la Terre par le premier point du méridien du rein, le Yong Quan. Le poids du corps est également réparti sur les deux pieds.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s